Histoire des calanques de Marseille

histoire des calanques

Les calanques de Marseille sont un massif littoral qui s’étend sur plus de 20 kilomètres de côtes sur la mer Méditerranée. Les calanques sont actuellement protégées par le parc National des calanques, ce qui a contribué à l’amélioration de certains détails tel que le rempoissonnement par exemple.

Préhistoire

Il a été prouvé scientifiquement qu’il y avait présence humaine dans les calanques pendant la préhistoire. Des traces humaines ont été aperçues dans la grotte de Trémies qui sont des débris d’outils, traces d’habitat, ainsi que des silex. Également, une main négative a été aperçue dans la grotte de Cosquer (se localisant sous la pointe de Morgiou). La main en question est datée d’environ 25 000 ans. En plus de la main, des peintures, des sculptures ont aussi été découvertes, des accessoires datés de 18 000 ans

histoire des calanques
Antiquité

Les calanques ont été autrefois habitées par le peuple des Ligures de la tribu des Segobriges. Les preuves de leur existence ne sont pas flagrantes, mais le reste des épaves s’y trouvant laissent à croire que ces derniers y étaient. Ces épaves ont surtout été découvertes sur le littoral.

Moyen âge

Après l’antiquité, les calanques ont vite été exploitées pour plusieurs activités, notamment pastorales et agricoles. Il y avait des légumes, des fruitiers et des céréales dans plusieurs endroits des calanques.
Pendant le moyen âge, des tours ont commencé à être bâties afin de repérer plus facilement les malfaiteurs comme les pirates : Au sommet de Riou, de Marseilleveyre, Maïre.

histoire des calanques
Époque contemporaine

La vigilance militaire a été grandement améliorée afin de lutter contre la piraterie aux  XVIIIe et XIX ème siècles. D’autre part, il y avait également les raids lancé par la marine anglaise dans le fortin du  Morgiou, la batterie de Marseilleveyre, du Four de Caux, l’île de Riou, du Cap Croisette.

Les calanques de Marseille ont toujours été acteurs de grands évènements historiques, à chaque chronologie.

Laisser un commentaire